/20
1477

Physiopathologie Preparation (Pr. Chan Sarin)

 

1 / 20

1) Vous recevez un patient ĂągĂ© de 72 ans aux urgences pour dyspnĂ©e expiratoire, sans antĂ©cĂ©dent retrouvĂ©. L’examen :
tension artérielle 160/80 mmHg poules : 120 /min SaO2 90% en air ambiant, auscultation rùles sibilants diffus. Quelle est
la maladie en priorité le plus vraisemblable ?

2 / 20

2) Insuffisance rĂ©nale chronique et cardiopathie sont les causes principales d’ƓdĂšme aigu pulmonaire en pratique.
Quel est le mĂ©canisme physiopathologique de l’ƓdĂšme pulmonaire due Ă  ces deux maladies ?

3 / 20

3) Vous interprĂ©tez le clichĂ© de radiographie thoracique d’un homme ĂągĂ© de 65 ans dans un contexte de dyspnĂ©e Ă 
l’effort, et aggrave la nuit depuis 24 heure orthopnĂ©e. Vous Ă©voquez Ă  d’un ƓdĂšme aigu du poumon. Quelle est
l’anomale sur ce clichĂ© trouvez-vous en 1erregarde ?

4 / 20

4) Chez un sujet ùgé de 76 ans entrée pour dyspnée expiratoire du 1er épisode. Il a pour principal antécédent
hypertension artĂ©rielle avec le traitement irrĂ©gulier. Vous pensez le diagnostic ƓdĂšme aigu pulmonaire.
Quel est le mĂ©canisme physiopathologique de l’ƓdĂšme pulmonaire de ce patient?

5 / 20

5) Chez un jeune homme de 21 ans, entré aux urgences pour coma stade III dans un contexte traumatisme crùnien. Il a
bĂ©nĂ©ficiĂ© une intubation pour coma et hypoventilation. Il n’a aucune maladie connue ni asthme ni tabagisme. Vous
pensez au diagnostic syndrome d’hypoventilation alvĂ©olaire. Le gaz du sang en air ambiant effectuĂ©.
Quelle est l’anomalie de ce gaz du sang peut-on attendre ?

6 / 20

6) Vous recevez un patient ĂągĂ© de 62 ans aux urgences pour poursuite de prise en charge d’un ƓdĂšme aigu du poumon
apparue brutale. L’examen : tension artĂ©rielle 190/80 mmHg poules : 120 /min SaO2 93% en air ambiant et crachats
mousseuses avec présence des rùles .
Quelle est le signe auscultatoire le plus caractĂ©ristique d’un ƓdĂšme aigu du poumon de ce patient retrouve-on Ă 
ausculter?

7 / 20

7) Vous recevez une patiente 57 ans aux urgences dans un hÎpital de Phnom Penh, pour dyspnée intense. Elle a
antĂ©cĂ©dent principal la maladie myasthĂ©nie connue depuis 4 ans. L’interrogatoire et l’examen clinique, vous retrouvez
bonne hémodynamique la respiration abdominale paradoxale, dont la paralysie diaphragmatique bilatérale trÚs évoquée
et SpO2 86% en air ambiant.
Quelle est l’Ă©tiologie physiopathologique de cet hypoxĂ©mie le plus vraisemblable ?

8 / 20

8) A propos de pression atmosphĂšre de latitude au niveau de la mer, Quelle est la proposition peut-on
affirmer ?

9 / 20

9) Vous recevez un patient ĂągĂ© de 62 ans aux urgences pour poursuite de prise en charge d’un ƓdĂšme aigu du poumon
apparue brutale. L’examen : tension artĂ©rielle 190/80 mmHg poules : 120 /min SaO2 93% en air ambiant, auscultation
rĂąles sibilants diffus.
Quelle est le signe clinique le plus caractéristique peut-on interroger?

10 / 20

10) Vous interprĂ©tez le clichĂ© de radiographie thoracique d’un homme ĂągĂ© de 60 ans dans un contexte de dyspnĂ©e Ă 
l’effort, et aggrave la nuit depuis 24 heure orthopnĂ©e. Vous retrouve la silhouette cardiaque et vaisseaux pulmonaires
dilatĂ©s. Quelle est l’autre anomale sur ce clichĂ© trouvez-vous?

11 / 20

11) Un jeun sportif ùgé de 24 ans est arrivé aux urgences dans un hÎpital de Phnom Penh pour dyspnée intense en 2 heures
avec le fréquence respiratoire 34/min, SpO O2 76% PaO2 43 mmHg en air ambiant. Vous pensez que ce patient est en
Ă©tat de dĂ©stresse respiratoire aigu.Quelle est la consĂ©quence due Ă  l’hypoxĂ©mie sĂ©vĂšre peut donner ?

12 / 20

12) Vous recevez aux urgences une patiente de 47 ans pour dyspnĂ©e intense avec hyperventilation. L’interrogatoire, on
retrouve la notion des Ă©pisodes d’oppression thoracique, insomnie et quelques hyperventilations nocturne, sans fiĂšvre ni
sifflant. Cette patiente est en Ă©tat panique et hyperventilation en oxygenotherapie dont FiO2100%.
Quelle est la chiffre PaO2 estimée la plus vraisemblable ?

13 / 20

13) Chez une jeune femme de 25 ans, entrĂ©e aux urgences pour dyspnĂ©e et hyperventilation. Elle n’a aucune maladie
connue ni asthme ni hypertension artĂ©rielle. Vous pensez au diagnostic syndrome d’hyperventilation. Le gaz du sang en
air ambiant effectué.
Quelle est l’anomalie de ce gaz du sang peut-on attendre ?

14 / 20

14) Chez un patient a un ƓdĂšme aigu du poumon hydrostatique. A propos de gazomĂ©trie vous signale prĂ©-sĂ©vĂšre peut on
retrouver PaCO2 en plus que hypoxémie?

15 / 20

15) A propos de concentration de l’oxygùne en air ambiant, Quelle est la proposition peut-on affirmer ?

16 / 20

16) Chez une jeune femme de 45 ans, entrĂ©e aux urgences pour dyspnĂ©e et hyperventilation. Elle n’a aucune maladie
connue ni asthme ni hypertension artĂ©rielle. Vous pensez au diagnostic syndrome d’hyperventilation. Le gaz du sang en
air ambiant effectué.
Quelle est l’anomalie de PaCO2 peut-on attendre ?

17 / 20

17) Un jeun sportif ĂągĂ© de 24 ans a Ă©tĂ© montĂ© en extrĂ©misme Hamalaya, au milieu il a fait l’hypoxĂ©mie sĂ©vĂšre.Quel est le
mécanisme physiopathologie de cet hypoxémie sévÚre, peut-on affirmer?

18 / 20

18) A propos de le mĂ©canisme physiopathologique concernant l’hypoventilation alvĂ©olaire, Quelle est la proposition peut-
on affirmer ?

19 / 20

19) Vous recevez un patient ùgé de 73 ans pour dyspnée remonté progressivement depuis 2 semaines. Ce patient est suivi
régulier par médecin cancérologue pour cancer thyroïdien. Le cliché de radiographie thoracique retrouve des
adénopathies médiastinale et micronodules périhilaires et Ligne de Kerley. Vous pensez la lymphangite carcinomateuse
responsable l’Ɠdùme pulmonaire.
Quel est le mĂ©canisme physiopathologique de l’ƓdĂšme pulmonaire de ce patient ?

20 / 20

20) Quelle est la maladie ou la condition peut donner l’ƓdĂšme pulmonaire par le mĂ©canisme de la diminution de la
pression interstitielle ou OAP réexpansion ?

Your score is

The average score is 95%

0%

Any comments?